Parole de Minot Saison 3 🕊🇦🇫 : Sakhi, suite et fin du témoignage.

Partie 2. Après avoir raconté son parcours, Sakhi évoque la situation actuelle de l’Afghanistan et son rapport à la foi.


Maintenant je vais vous parler de mon pays. En Afghanistan, il y a plusieurs communautés de peuples. Les grands peuples en Afghanistan s’appellent pachtouns, tadjiks, et hazaras, et les ouzbeks qui sont moins nombreux. 90% des talibans se sont des pachtouns et se sont eux qui ont pris le pouvoir et ne voulaient pas le partager avec d’autres peuples.


Dès que les talibans prennent le pouvoir, il y a beaucoup d’interdictions. Ils interdisent la musique, ils interdisent aussi aux femmes de sortir toute seule, de travailler, ou de faire de la politique. Ils obligent les hommes à se faire pousser la barbe. Pour eux, c’est une façon de dire qu’on ne peut rien respecter de plus que la religion.


Pour moi, il y a des choses bien et des mauvaises choses. Moi quand je suis énervé, j’écoute le Coran, traduit en dari, et cela m’apporte beaucoup de calme, ça me libère, ça me détend le corps. Ça me donne de l’espoir pour cette vie et pour celle d’après, car Dieu dit que ce monde est un test pour n’importe quel être vivant sur Terre. Je voudrais vous citer le verset 28 de la sourate 13 du Coran qui correspond tout à fait à ce que je ressens et qui dit : “Ceux qui ont cru et dont les cœurs se tranquillisent à l’évocation d’Allah. N’est-ce point l’évocation d’Allah qui tranquillisent les cœurs ?”


Les choses sont toujours plus compliquées, mais je pense que si les talibans ne partagent pas le pouvoir avec les autres peuples d’Afghanistan, il y aura une autre guerre. L’Afghanistan ne sera pas en paix.


Les talibans ont menti dans les médias d’Afghanistan et du monde entier en disant qu’ils partageraient le pouvoir et que le gouvernement serait ouvert à d’autres peuples. Mais la vérité, c’est tout autre chose, c’est que des pachtouns. L’Afghanistan ne sera jamais indépendante si les talibans n’arrêtent pas d’écouter le Pakistan.


L’Iran soutient aussi en cachette les talibans. Il y avait des écoles pour former les talibans en Iran, j’ai entendu plusieurs personnes qui disent l’avoir vu. Quand les talibans sont arrivés au pouvoir, ils ont ouvert les barrages afghans pour faire venir l’eau en Iran, sans demander quelque chose en retour. Nous, en Afghanistan, on a la montagne, on a la neige, ça nous donne de l’eau, c’est notre richesse et on a besoin de ça, alors que dans certains villages l’été, il n’y a pas d’eau. Dans le village de ma famille, l’été il n’y a pas d’eau et le puits est sec. Mon oncle, même en creusant à 25 mètres de profondeur, il ne trouve pas assez d’eau.


Si les talibans veulent gouverner, il faudra qu’en plus de partager le pouvoir ils échangent leurs vêtements militaires pour des vêtements classiques. Aujourd’hui beaucoup de gens mettent les vêtements des talibans, en disant qu’ils sont talibans, mais c’est pour cambrioler et abuser du pouvoir.


Pour finir, j’aimerai vous partager cette chanson, c’est une reprise de notre ancien hymne national. Il y a beaucoup de gens qui aiment cette chanson et qui l’écoutent actuellement en Afghanistan.


✌ Rdv lundi après ce détour par l’Afghanistan pour la suite de Parole de Minot S3 avec une semaine consacrée à la diffusion de deux témoignages audios. Partagez, likez, bouléguez ✌

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.