Bonjour, c’est Ibrahim 🇨🇮

Je suis un africain né en Côte d’Ivoire. Je voudrais vous parler du bled.

Pour d’autres le bled est synonyme de la pauvreté, parce que la plupart des migrants viennent de l’Afrique. C’est vrai que d’autres vivent dans des conditions difficiles, mais la majorité vit dans de bonnes conditions. Le problème de l’Afrique c’est les dirigeants, parce qu’ils ne considèrent pas les pauvres. En Afrique, le pauvre n’a pas le droit à la vie. L’enfant de pauvre ne va pas à l’école parce que l’école n’est pas gratuite.

Moi je viens d’une famille polygame dont je suis le premier fils. C’était pas facile nous étions quatre enfants dans la famille, trois garçons et une fille ; je suis le plus âgé. La deuxième femme de mon père voulait que je travaille pour aider la famille, parce que la famille n’avait pas les moyens pour me scolariser. Mon père était au chômage, ma tante vendait pour survenir aux besoins de la famille.

Mes jeunes frères n’étaient pas scolarisés non plus, c’était compliqué. C’est difficile à expliquer, mais tu vois les enfants de ton âge partir à l’école, jouer dans le centre de formation de football. Je rêvais d’être à leur place mais c’était impossible.

Au bled, quand tu n’as pas d’argent tu pries dieu pour ne pas tomber malade parce que tu n’as pas de soin gratuit : les pauvres ne sont pas inclus dans le projet du gouvernement. En Afrique quand tu nais pauvre, pour reçu il faut être un battant, ne rien lâcher parce que tu n’as personne pour t’aider si c’est pas dieu.

Je me suis toujours posé la question : Pourquoi l’école n’est pas gratuite en Afrique ? Pourquoi rien n’est facile ? Les enfants des pauvres souffrent, ils n’ont personne sur qui compter pour leur venir en aide.

C’est qu’en Afrique, au bled, que tu vois un enfant de 10 ans travailler pour aider sa famille. Souvent d’autres n’ont même pas de parents, ils sont dans la rue et n’ont nulle part où aller, ils sont livrés à eux-mêmes. Ils manquent d’affection, d’éducation ; en grandissant dans ces conditions ils sont forcés de devenir des bandits.

Pour finir, je voulais vous partager cette chanson de Tiken Jah Fakoly

Rendez-vous lundi pour une nouvelle parole de minot Likez, partagez, bouléguez 🤝

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.