Bonjour je m’appelle Eric, je vais avoir 16 ans et je suis originaire de la Côte d’Ivoire. 😃

Après le décès de mon père à la fin 2018, j’ai arrêté les études par manque de moyens. Je suis resté là bas et en mai de cette année, mon frère et moi accompagné de ses amis nous avons pris la route pour l’Europe. On a traversé plusieurs pays, le Burkina, le Niger, la Libye. Sur la bateau, mon frère est resté à cause des courants et de la mer agitée. Ils sont plusieurs à être resté, ceux qui étaient assis sur le bag avec un pied dans le bateau et un pied sur la mer. Nous sommes arrivés en Italie, où j’ai fait environ un mois et demi. Nous étions dans un camp où c’était difficile car les italiens ne sont pas accueillants avec les immigrés, il y’a une forme de racisme. C’est au mois d’août que j’ai décidé de venir en France. Arrivé sur Marseille, j’ai dormi d’abord dans la rue et deux jours après j’ai fais la connaissance d’un monsieur gentil et accueillant qui lui aussi nous a présenté à une dame du même caractère que lui; accueillante et surtout gentille. Ce sont eux et d’autres personnes qui ont commencé les démarches pour qu’on soit reconnu sur le territoire comme des mineurs non accompagnés. Mais actuellement concernant l’hébergement c’est difficile car on a pas été pris en charge par les services sociaux et on espère que ça arrivera bientôt. J’aimerai vous partager une petite mésaventure que j’ai vécu ici à Marseille et deux fois de suite. On a été victime d’insultes racistes dans un bus par une femme d’un certain âge qui nous traite de voleur et de tout les noms. Dans ce cas là, il y’avait une jeune femme française qui est intervenu pour nous défendre. Et hier encore une autre évènement dans le bus avec une autre dame qui nous a insulté. Je remarque en France de mon expérience que ce sont souvent les dames d’un certain âge qui sont beaucoup racistes. Pour finir, j’aimerai remercier toutes les personnes bénévoles qui s’occupent de nous et je voudrais vous partager cette chanson de Yacouba KONATE “Lampa, lampa” qui montre comme on a souffert sur cette route d’aventures. ✌️ Rdv lundi pour une nouvelle parole de minot. Partagez, likez, bouléguez ✌️

Bonjour, je m’appelle Khali, j’ai 16 ans et j’ai quitté la Guinée quand ma maman est décédée car je n’avais plus les moyens pour continuer les études. 😃

J’ai fais du temps là bas, et je voyais mes amis aller à l’école et ça me faisait mal. Après 1, 2 ans comme rien n’allait, je me suis obligé à quitter le pays. J’ai quitté là bas et je suis allé au Sénégal avec des amis. Là bas, il y’avait un grand du quartier qui m’avait dit de le retrouver pour qu’il m’aide à aller à l’école. Mais là bas, au Sénégal, son contact ne répondait plus, je dormais dehors à Dakar et j’ai très souffert. Un jour, j’ai vu des gens qui partaient en Algérie, je suis parti avec eux. Puis on est allé à la frontière du Maroc, à Oujda. Les militaires marocains nous ont attrapé et maltraité là bas, puis nous ont fait retourné en Algérie. On a pu rentrer en prenant un chemin dans le désert. Au Maroc, je suis resté plus de 6 mois. Puis des amis à moi ont parlé pour m’aider à me faire passer en Espagne car je n’avais pas d’argent. Je ne voulais pas rester en Espagne, car je n’entends pas leur langue. Donc mon pays préféré que j’aime c’est la France et ma ville préférée c’est Marseille car il y’a le joueur que j’aime trop, c’est Dimitri Payet. Mais jusqu’à présent, ma situation n’est pas réglée car je voudrais faire l’école pour apprendre un métier que j’aime comme l’électricité. Pour finir, je voudrais vous montrer une interview de mon joueur préféré c’est celle de Dimitri Payet avant le match contre Paris où il a bien joué.   ✌️ Rdv vendredi pour une nouvelle parole de minot. Partagez, likez, bouléguez ✌️

Bonjour, je suis Joseph, j’ai 15 ans et bientôt 16, je viens de Gambie. Je suis resté en Italie pendant deux ans 😀

Là bas, j’ai fais deux mois dans le camp, c’était très difficile, on était tous très pauvres, on n’avait pas d’eau chaude, le mangé c’était pas bon. Après je suis parti, je suis allé dans la maison d’un ami mais nous n’avions pas d’argent pour acheter des choses. Comme je n’étais pas dans le camp et que je n’avais pas de papiers pour sortir, la situation était très compliqué. Toujours on te contrôle, on te demande où tu dors. Moi, dans ma vie, je voulais étudier à l’école et à ce moment là je n’avais jamais eu l’opportunité d’étudier même dans mon pays. Je suis arrivé à Marseille depuis un mois et demi. J’ai trouvé une bonne association, l’addap 13 où les gens s’occupent de nous même si les premiers temps, j’ai dormi dehors. Maintenant que je suis à Marseille, je voudrais faire ma vie ici, aller à l’école, apprendre un métier. Ici, je voudrais jouer au football aussi. En Italie, j’avais trouvé un club où j’ai joué six mois. Comme je jouais bien au foot, j’ai pu avoir la licence, même si je n’avais pas les papiers. J’ai fais les photocopies des papiers de mon ami, c’est comme ça que j’ai pu jouer. Le président du club, il m’aimait bien et il savait que c’était pas moi sur les papiers, il voulait bien m’aider mais seulement pour le foot. C’était compliqué, je n’avais pas de famille là bas, c’est pour ça que je suis arrivé en France, pour avoir de nouvelles opportunités. Ici, j’aimerai avoir un bon métier, comme cuisinier ou serveur que j’ai fais en Italie pendant 8 mois et puis après le soir et le week-end, j’aimerai aller danser. Pour finir, je voudrais vous partager cette chanson de Doudou GUISS que j’aime vraiment beaucoup, il chante en français et en wolof. Il parle de sa vie de villageois, qu’il n’avait pas d’argent et que sa mère s’est sacrifié pour lui. Il est parti à la ville de Dakar pour gagner de l’argent quand il était adolescent. Là bas, il a vu les gens riches, les gens pauvres, les gens de la ville et les gens de la campagne, il a analysé les différences entre les gens. Aujourd’hui, il est devenu le meilleur rappeur du Sénégal, c’est sa vie et depuis il est venu souvent en France, pas une fois ou deux fois, c’est plusieurs fois qu’il est venu. ✌️ Rdv lundi pour une nouvelle parole de minot. Partagez, likez, bouléguez ✌️

Bonjour, je m’appelle Abdullah, je viens de la Guinée Conakry, j’ai 15 ans. 😀

Je suis en France, à Marseille, depuis un mois et demi. Avant ici, j’étais en Italie, j’ai fais deux ans là bas mais je n’étais pas dans un camp, j’étais dans une famille italienne. Durant les deux ans, j’étais chez cette famille mais je n’ai pas eu la chance d’aller à l’école, ni de faire quelque chose de bon comme apprendre un métier. J’aurais aimé faire un centre de formation là bas, mais tout ça ce n’était pas possible. Vraiment j’aurai aimé rester là bas, mais quand je regardais les deux ans que j’ai fais, je n’ai rien appris, je passais beaucoup de temps pour aider la famille à faire du ménage. Maintenant, je suis à Marseille, je peux étudier et j’ai une carte aussi qui me permet de me déplacer dans la ville. En Italie, je n’avais pas la carte et là bas les policiers quand tu es noir, ils te controlent direct, sans hésiter. Plus tard, j’aimerai aller à l’école, apprendre un métier dans un centre de formation, maintenant je pense que c’est possible, j’ai espoir pour celà. Pour finir, je voudrais vous partager cette chanson que j’écoute depuis un an et demi, elle explique un peu les choses que j’ai vécu dans ma vie. ✌️Rdv vendredi pour une nouvelle parole de minot. Partagez, likez, bouléguez. ✌️

Bonjour, je m’appelle Youssouf, je viens de la Côte d’Ivoire, j’ai 16 ans et je suis arrivé à Marseille au début du mois d’août 😀

Depuis que je suis arrivé à Marseille, je me sens à l’aise, malgré que j’ai connu quelques difficultés car je ne connaissais personne. J’ai fais quelques jours dans la rue, mais après ça c’est bien passé, car on a rencontré de bonnes personnes qui nous ont donné des contacts, pour trouver de quoi manger, de la place pour dormir, tout est rentré dans l’ordre comme il se doit. Concernant la ville de Marseille, il y’a de l’ambiance car il y’a des communautés, c’est comme si t’étais chez toi, comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali, la Guinée, et plusieurs autres pays encore, j’en passe. Moi, quand j’étais petit en Côte d’Ivoire, j’ai toujours voulu venir à Marseille. On nous montrait la ville, on nous montrait les paysages, c’était beau et ça me faisait rêver. Pour finir, je voudrais vous partager cette vidéo du stade vélodrome avec l’ambiance qui me rappelle l’ambiance de mon pays. ✌️Rdv lundi pour une nouvelle parole de minot. Partagez, likez, bouléguez✌️

Hello, my name is Ronaldo, i have 15 years old and i from Nigeria. 😃

Je suis arrivé en France durant cet été. J’ai choisi de vous expliquer certaines choses de mon histoire. J’ai quitté mon pays à l’âge de 11 ans avec un ami qui était plus âgé que moi. Je ne savais pas son âge, peut être 18 ans, il ne me l’a jamais dit, c’était comme un grand frère. Ensemble nous sommes parti au Niger et puis nous sommes allés en Libye, j’y suis resté 3 ou 4 mois. J’ai perdu mon ami dès le début de notre arrivée en Libye. J’ai essayé d’avoir de ses nouvelles et je ne suis jamais arrivé à savoir ce qui c’est passé. Peut être c’est lui qui m’a payé le billet par la suite, je ne sais pas. J’étais dans un camp, enfermé dans une maison, je ne pouvais pas sortir. Nous n’avions pas à manger, juste quelques fois du pain, comme une longue baguette. Nous ne devions pas parler, ni bouger, nous devions rester à la même place. Après 2 mois dans le camp, une nuit, un camion est arrivé et nous a amené au bord de la mer. Nous avons pris le bateau et le lendemain les sauveteurs italiens nous ont secouru dans un grand bateau. En Italie, je suis resté dans un camp près de Naples. Nous avions à manger mais beaucoup de personnes italiennes blanches étaient racistes. Elles étaient en colère contre nous, nous disait qu’il fallait revenir dans nos pays. Ce n’est pas tout les italiens, mais 80% d’entre eux. C’était difficile pour moi, je ne pouvais pas aller à l’école. Salvini était le premier ministre et disait des propos racistes sur les africains, il voulait détruire les camps alors j’ai commencé à penser à la France. Pendant un temps, j’ai quitté les camps et j’étais dans les rues à Naples. Durant le confinement, les policiers nous verbalisaient si nous n’avions pas les masques. J’essayais de survivre, à ce moment là j’ai commencé à changer de ville pour me rapprocher de la France. Ici à Marseille, c’est bien pour moi, les gens sont biens et pas racistes. Avant, je suis resté un jour à Lyon et c’est bien aussi, les gens viennent te parler. Dans le futur, je voudrais devenir un grand footballeur et aussi un mécanicien sur les moteurs de voiture. Je n’ai jamais fait ça, mais quand j’étais petit au Nigeria, j’aimais regarder le travail des mécaniciens. Je voudrais vous faire découvrir un chanteur nigérian que j’aime beaucoup, Omah Lay. Il a de très bons sons, différents des autres chanteurs nigérians, il est très connu et n’a que 19 ou 20 ans. Et pour finir, je voudrais parler de mon joueur de football préféré, Cristiano Ronaldo. C’est le joueur le plus fort et c’est une bonne personne, par exemple durant le confinement il a donné beaucoup d’argent pour les hôpitaux du Portugal.
✌️Rdv vendredi pour une nouvelle parole de minot. Partagez, likez, bouléguez ✌️