Le chat RAMINA est vacciné et de retour… au Longchamp Palace 😽

Après presque un an et demi d’attente, la chat de notre association après plusieurs tests et différents vaccins à enfin eu son pass sanitaire ! Il est parti fêter ça en se faufilant parmi les clients du Longchamp Palace au 22 Boulevard Longchamp.

✌️ Rdv lundi prochain pour savoir quel nouveau lieu le chat muni de son pass va visiter cet été. Partagez, likez, bouléguez ✌️

Dernière Parole 2 Minot de la Saison 2 ❤ 🕊 ️


Bonjour, c’est moi Peace. Je vais avoir bientôt 18 ans et je suis du Nigeria.

Ça fait plusieurs fois que je vous montre mes dessins. La première fois il y a 2 ans et la dernière fois pour noël dernier avec Santa Claus qui avait le vaccin et un masque.


Aujourd’hui c’est moi qui conclue cette saison des paroles de minots avec ce dessin. Cette année, tout le monde a eu besoin de voir sa famille mais ce n’était pas possible avec le confinement et toutes les règles. Mais maintenant, les gens peuvent aller rendre visite à leur famille grâce au vaccin et on peut profiter !


Merci à vous.


✌ Retrouvez les paroles de minots pour une Saison 3 à partir du mois de septembre et l’intégralité des 2 saisons sur notre site internet : http://ramina.fr/. Partagez, likez, bouléguez votre été ✌

Rap 2 Minot 😃 : Bonjour, je m’appelle Omzo, j’ai 17 ans et je viens du Sénégal.

Je suis arrivé récemment à Marseille. Avant j’étais à Nice, j’ai dormi 4 jours dehors là-bas. Ici à Marseille, j’ai dormi un jour dehors. J’ai rencontré une dame qui m’a dit d’aller à la police à 21h et là-bas j’ai rencontré un bénévole de RAMINA qui m’a amené dormir chez lui.

Au pays, mon papa est décédé quand j’étais petit et il n’y avait pas l’argent pour étudier à l’école française. J’ai fait l’école coranique deux ans. Là-bas tu apprends à écrire l’arabe, à lire le Coran et à faire la prière. Moi ce que j’aimerai c’est apprendre à parler français bien pour trouver un bon travail. Au Sénégal aussi c’est important de bien parler français pour trouver un bon travail. C’est pour ça que j’avais envie de partir. Et je connaissais un ami du même village que moi qui travaillait en Libye et il m’a dit comment faire pour venir.

En Libye, j’ai travaillé un peu pour livrer des colis et bagages dans les voitures. C’est comme ça que j’ai pu payer la traversée. En Libye, c’est pas facile, la police frappe tout le monde, pas que les noirs. Les deux premières fois que j’ai voulu traverser, la police nous a attrapé et mis en prison. Après j’ai arrivé à quitter la prison et à traverser pour l’Italie.


Maintenant j’espère que je pourrais aller à l’école pour étudier bien, bien. Au Sénégal, il n’y avait pas grand chose à faire, alors j’aime bien écouter les rappeurs sénégalais comme Omzo Dollar et Adviser. Je vous partage donc la chanson “Sokhor” qui veut dire “Méchant” en wolof mais qui a plusieurs significations car ça se dit aussi quand on réussit quelque chose.


✌ Rdv lundi pour le final de la saison 2 des Paroles de Minot de notre association. Partagez, likez, bouléguez ✌

Bonjour, je m’appelle Doumboua, j’ai 17 ans et je viens de Guinée Conakry 🙂

Je suis né à Conakry et après, j’ai vécu dans un village qui s’appelle Faraba.
.Je suis le premier fils. Comme ma maman et mon papa étaient sur le chemin du divorce, après que ma maman a accouché, mon papa est venu me prendre parce qu’il ne voulait pas me laisser avec ma maman. Après, c’est sa deuxième femme qui m’a adopté mais arrivé à un moment, on ne s’entendait pas bien, elle faisait beaucoup de différence entre ses enfants et moi.


Parfois, je ne pouvais pas aller à l’école et je restais sans manger. Alors j’allais chez ma grand-mère qui habitait le même village. Elle me donnait à manger et prenait soin de moi alors même qu’elle avait très peu de moyens; quand elle est morte, c’est là que tout est devenu encore plus difficile et que j’ai décidé de quitter le pays.


J’ai d’abord travaillé au Mali pour pouvoir rejoindre l’Algérie ; arrivé là-bas, on a voulu me renvoyer en Guinée alors, je me suis enfui. J’ai trouvé un travail en Algérie mais mon patron ne me payait pas alors je suis parti pour tenter ma chance en Libye. Là-bas, c’était pire, on m’a kidnappé dans le désert et j’ai passé quatre mois en prison. Un jour, un des hommes qui m’avait enlevé m’a demandé de venir construire sa maison, j’ai dit que j’étais maçon pour pouvoir sortir de prison. Et après je me suis enfui quand il est parti chercher à manger.


Après j’ai fait la traversée et je suis arrivé en Italie. Dans ce pays, on a voulu me mettre à l’école mais je ne comprenais rien à cette langue, alors il fallait encore que je parte.
Maintenant, je suis en France, à Marseille et je voudrais vraiment rester ici. Un jour, je me suis rencontré avec une personne de RAMINA et elle m’a donné l’adresse d’un cours de français où je vais maintenant. Grâce à ces personnes très gentilles, j’ai passé l’examen pour aller à l’école au mois de septembre, c’est mon rêve.


En ce moment, il y a l’Euro de foot et mon joueur préféré, c’est Kylian Mbappé, alors je vous partage sa photo.


✌️ Rdv vendredi pour une nouvelle et avant-dernière parole de minot de la Saison 2. Partagez, likez, bouléguez ✌️

Bonjour, je m’appelle Ahmed, j’ai 16 ans et je suis ivoirien, ça fait quelques jours que je suis arrivé à Marseille 🙂

Petit, j’ai grandi à la ville en Côte d’Ivoire avec mon papa et ma maman. J’allais à l’école, j’ai fait 5 ans, j’ai appris à lire et à écrire en français. Puis un jour, le grand frère de mon père m’a dit que j’allais passer les vacances chez lui au village. Quand je suis arrivé, il m’a demandé de travailler dans les champs avec lui.

Puis quand j’ai demandé à revenir à la ville pour reprendre l’école, il m’a dit que ce n’était pas possible que j’étais venu pour rester. J’ai demandé à mon père de me faire revenir, mais il m’a dit qu’il ne pouvait rien faire car son grand-frère c’est comme mon papa pour moi. Si je refusais d’aller aux champs, il me frappait. Donc un jour, j’ai demandé à maman et elle m’a dit qu’elle allait chercher une solution pour m’envoyer très loin de là-bas.


Le petit frère de ma mère est venu me chercher et il a dit au grand frère de mon père que j’allais partir un peu en vacances avec lui. Moi, je ne savais pas où j’allais. C’est une fois arrivé au Mali que j’ai eu ma maman au téléphone qui m’a dit que j’allais partir travailler en Algérie avec mon oncle et que j’allais rester avec lui.

Arrivé en Algérie, mon oncle m’a dit qu’en fait on allait partir en Libye pour traverser en Italie. On a fait un mois en Libye. La nuit on a pris le bateau, mais lui et moi on était dans deux bateaux différents. La police libyenne a attrapé son bateau pour les amener en prison. Ça fait plus d’un mois et je n’ai pas de nouvelles de lui.


Ici à Marseille, ça va, ce n’est pas comme en Libye, personne ne m’oblige à faire quoi que ce soit. J’ai trouvé un endroit pour dormir la nuit, mais je ne dors pas bien car je réfléchis beaucoup. Je me suis inscrit à l’ADDAP et on m’a dit que j’irai à l’hôtel, mais je ne sais pas quand. Ils doivent m’appeler. Aussi j’aimerai me faire soigner mon œil car je vois flou depuis que mon oncle m’a tapé un jour au village.


La chanson que je voudrais vous faire partager c’est celle du chanteur franco-congolais Naza, qui est très connu en Côte d’Ivoire. La chanson s’appelle “Sac à dos”, j’aime bien car on voit tous les enfants dans le clip qui sont en harmonie et moi aussi j’espère beaucoup aller à l’école en France bientôt.


✌️Rdv lundi pour la dernière semaine de la saison 2 de Paroles de Minot. Partagez, likez, bouléguez ✌️

Bonjour, je m’appelle Akon, j’ai 16 ans. J’ai quitté la Guinée Conakry. Ça fait bientôt deux semaines que je suis à Marseille. 🙂


J’étais arrivé en Italie en mars de cette année. J’étais là-bas et moi je ne parlais pas la langue de l’Italie, c’était dur. J’ai rencontré deux grands frères en Italie. Et moi je leur ai dit de venir en France avec eux, car moi je parlais un peu français même si j’ai pas fait l’école au pays.


En Guinée, il y a toujours des gens qui parlent français alors moi j’écoute un peu, un peu. J’ai pris le train en Italie avec les deux grands frères. Après on est arrivé à Marseille, on était à la gare là-bas. Mais moi, je n’avais pas l’argent pour aller à Paris avec eux et payer le billet de train. Alors c’est comme ça qu’ils m’ont montré la police.


J’ai demandé à la police une place à l’hôtel. La police m’a dit d’attendre 21h que quelqu’un allait venir me chercher. Je me suis assis devant la police et j’ai attendu. A 21h, un bénévole est venu. Il m’a demandé d’où je venais, j’ai dit la Guinée. Il m’a demandé mon âge, j’ai dit 16 ans et ma date de naissance. Après le bénévole m’a dit qu’il n’y avait pas de places à la police alors il m’a amené dormir chez lui. Après je suis allé m’inscrire à l’ADDAP.


Maintenant j’attends la place à l’hôtel, j’ai rencontré un avocat aussi pour m’aider à avoir les papiers. Pour la suite, je veux partir à l’école, car j’habitais au village et j’ai jamais appris à écrire. Actuellement c’est ce qu’il y a de plus important pour moi, aller à l’école.
Pour finir, je vais vous partager une chanson de Akon, mon chanteur préféré. Il a grandi petit au Sénégal et est devenu un grand rappeur américain.


✌ Rendez-vous vendredi pour une nouvelle parole de minot. Partagez, likez, bouléguez ✌

Bonjour, je m’appelle Nabi, j’ai 16 ans, je viens de Guinée Conakry. 🙂

Ça fait 3 mois que je suis à Marseille. Lorsque je suis venu, je ne connaissais personne. Je suis allé au commissariat de Marseille et là-bas j’ai croisé une association qui s’appelle RAMINA.


Au commissariat, il n’y avait pas la place, c’est un bénévole qui nous a envoyé chez quelqu’un pour dormir deux jours. Après on est allé chez quelqu’un encore deux ou trois jours. Après on a trouvé une autre bénévole qui m’a hébergé un mois. Il y avait un bénévole de RAMINA qui venait chaque semaine nous apporter à manger.


Chaque fois, j’allais à l’ADDAP, le lundi, mercredi, vendredi pour signer. Après l’ADDAP m’a appelé pour gagner une place à l’hôtel. Je suis venu à l’hôtel, j’ai fais là-bas deux mois. Après j’ai fais mon évaluation, mais ça n’a pas marché. J’ai appelé un bénévole de RAMINA pour lui expliquer mon problème et il m’a proposé un hébergement car je devais quitter l’hôtel et je devais me retrouver à la rue.


Moi, je voulais étudier et apprendre un métier pour pouvoir travailler dans le futur. C’est ça que je voudrais dire en un mot : “les mineurs isolés qui viennent en France, ils ne volent pas, ils ne font pas de problèmes, ils viennent pour apprendre un métier”. Pour moi le métier que je voudrais apprendre c’est mécanicien automobile, alors je vous partage cette vidéo.


✌ Rendez-vous lundi pour une nouvelle parole de minot. Partagez, likez, bouléguez ✌

Bonjour, je m’appelle Facine, j’ai 16 ans et je viens de Guinée Conakry. 🙂

Je suis un enfant abandonné par mes deux parents. Quand j’étais petit je suis tombé malade. Maman était jeune, c’est ma grand-mère qui m’a adopté dans une grande ville de Guinée. Mes parents sont partis et, depuis, je n’avais pas eu de nouvelles d’eux. Mais maintenant je communique avec ma maman par la grâce de ma grande sœur. Je suis content de parler avec elle, même si je n’ai pas grandi avec elle. Ma grand-mère m’a raconté que, à l’école, on m’appelait « le mort-vivant » à cause de ma maladie parce que, à l’hôpital, on n’a pas su me guérir et c’est un grand marabout qui m’a sauvé avec des médicaments traditionnels. *

Je voulais continuer l’école mais ma grand-mère n’avait pas les moyens de payer ma scolarité. Elle vendait des légumes et des condiments au marché et au bord de la route. Quand j’ai quitté l’école, je l’ai aidée à vendre. Je m’asseyais à côté d’elle et je vendais de l’eau. Et puis ma grand-mère est tombée malade, elle a arrêté de vendre et moi aussi j’ai arrêté. Elle est décédée en 2018. Je me suis retrouvé chez mon oncle qui n’avait pas de moyens non plus, il ne travaillait pas. Mais sa voisine peule était mariée à un monsieur qui travaillait en Algérie. Et ils avaient un fils qui était mon ami.

Un jour, le mari a voulu que sa femme et son fils le rejoignent en Algérie. La femme lui a dit : « Je veux emmener un petit garçon avec moi ». Le petit garçon, c’était moi. Fin 2020, on est tous partis en Algérie en passant par le Mali. Le mari avait bien préparé le voyage et on est arrivés vers Blida en Algérie. Je suis resté 2 mois avec cette famille. Le mari m’a demandé ce que je voulais faire en Algérie. J’ai dit « Je veux étudier ». Il m’a dit que c’était très dur la vie en Algérie, que je ne pourrai pas étudier et qu’il n’y avait pas de travail. Il a demandé à un ami qui faisait du transport de l’Algérie vers la Libye de m’emmener avec lui et il a payé pour le voyage.

Moi, je pensais que j’allais vivre en Libye et étudier. Mais le transporteur m’a amené au bord de la mer pour aller en Italie en passant par Lampedusa en Sicile. En Italie, on était un groupe et on a pris le train pour Vintimille, puis le train pour la France, mais je me suis fait attraper dans le train et on m’a ramené à Vintimille. La deuxième fois que j’ai pris le train, on m’avait dit de me cacher sous les sièges du train et je suis arrivé le soir à Nice. Je me suis caché dans la ville jusqu’au matin et là j’ai pris le bus pour Marseille.

Quand j’étais petit en Guinée, les enfants disaient leurs clubs de foot préférés. Et moi, j’aimais Marseille et Monaco. Donc j’étais très content quand je suis arrivé à Marseille. J’ai passé 5 nuits dehors et, le 6ème jour, j’ai rencontré une personne de Ramina qui m’a emmené avec elle. Ensuite, j’ai dormi quelques jours chez des Marseillais et puis l’ADDAP 13 m’a donné une chambre d’hôtel.

Mon objectif est d’étudier le Français et les Maths. Ensuite, je veux travailler comme soudeur ou plombier ou électricien. J’attends pour passer le test de l’école française. La personne que j’ai aimée le plus, c’est ma grand-mère. Mais il y a un footballeur que j’aime aussi beaucoup, c’est Paul Pogba qui joue en équipe de France. Moi aussi, j’aimerais être footballeur, alors je m’entraîne avec mes copains à la Joliette. Je vous laisse regarder ce but de Paul Pogba en finale de la Coupe du Monde 2018 contre la Croatie.

✌ Rdv vendredi pour une nouvelle parole de minot. Partagez, likez, bouléguez ✌

Bonjour, je m’appelle Ibrahim, j’ai 16 ans, je viens de la Guinée Conakry🙂

Je suis arrivé à Marseille il y a une semaine. Je vais vous raconter ce qui c’est passé à mon arrivée. J’ai dormi à la gare trois jours, je ne connaissais personne.

En Espagne, j’avais gagné un téléphone et de l’argent car j’avais travaillé dans les champs. C’était deux semaines après mon arrivée depuis le Maroc. En Espagne, on était 6 dans un appartement, il y avait des grands et des petits. Il y avait aussi des cours pour apprendre l’espagnol, mais moi je ne voulais pas rester en Espagne. Dans les champs, je cueillais des tomates et j’enlevais des mauvaises herbes. Des jours il y avait du travail, d’autres jours il n’y avait pas de travail.

Après deux mois, j’ai décidé de venir en France, car en Guinée on parle français. Et moi j’aime bien la France à cause de l’équipe de football et à cause des films en français qu’on voit en Guinée comme “Le Transporteur”.

Dès la première nuit à Marseille, on m’a volé mon argent et mon téléphone. J’étais fatigué et je dormais sur le banc en fer. Quand je me suis réveillé, je me suis rendu compte qu’on a ouvert les poches de mon pantalon. Moi je pensais qu’en France il n’y avait pas de vols. Je me suis levé, j’ai marché. Après je suis arrivé au Vieux Port.

Je suis allé à la police et ils m’ont dit qu’ils ne pouvaient rien faire. J’ai dit que j’étais mineur et le policier m’a donné l’adresse de l’ADDAP et il m’a dit que c’était fermé, qu’il fallait y aller le lendemain. Le soir, j’ai redormi dehors. J’avais demandé à quelqu’un dans la rue pour manger et il m’a acheté deux parts de pizza.

Le lendemain, je suis allé à l’ADDAP, mais c’était fermé pour l’inscription en fait, il fallait revenir le lendemain et un monsieur de l’ADDAP m’a donné un gâteau et du lait. Il m’a dit qu’il fallait aller à la police qu’ils ont des places pour les mineurs en urgence. Je suis reparti le soir, il faisait nuit et le policier m’a dit qu’il n’y avait pas de places. J’ai dormi dans un bâtiment avec des noirs. Il y avait l’eau et le courant mais j’ai dormi sur le sol avec un pagne.

C’est le jour d’après que j’ai rencontré une bénévole qui m’a fait dormir chez elle.Après j’ai rencontré d’autres bénévoles qui m’ont fait dormir chez eux jusqu’à maintenant. Après j’irai à l’hôtel, je ferai une évaluation. Je suis inquiet car je ne sais pas comment ça se passe.

Vraiment mon arrivée était compliquée, je ne pensais pas que c’était comme ça en Europe. Quand j’étais en Guinée, je regardais les films et je ne m’imaginais pas ça. Je pensais que je pouvais voir les acteurs, devenir aussi acteur, faire des films ou faire du football. Pour finir, je vous partage alors la bande annonce du film “Le Transporteur” qui est très connu en Guinée.

✌ Rdv lundi pour une nouvelle parole de minot. Partagez, likez, bouléguez ✌

Bonjour, moi c’est Souleyman, je viens d’Afrique, j’ai 15 ans. 🙂

Je vais vous parler de mon arrivée en France. Je suis à Marseille depuis une semaine et demi.

Quand je suis arrivé les deux premiers jours, j’ai dormi à la rue. Après j’ai rencontré un grand frère, il m’a amené chez Médecins Sans Frontières. Puis ils m’ont amené chez RAMINA. RAMINA nous a trouvé des places pour dormir et je les remercie beaucoup pour ce qu’ils font pour nous.

Ce que moi je veux maintenant c’est pouvoir aller à l’école. Apprendre un travail pour pouvoir aider ma mère et ma petite sœur. Pour finir, je vais partager avec vous une vidéo qui montre comment les gens traversent la mer.

✌️ Rdv vendredi pour une nouvelle parole de minot. Partagez, likez, bouléguez. ✌️