Accueil

Bienvenue sur le site de l’association RAMINA (Réseau d’Accueil des MInots Non Accompagnés), dispositif présent à Marseille depuis 2019.

RAMINA, en qualité de réseau d’accueil citoyen, est une association composée uniquement de bénévoles et sans demande d’argent public.

La prochaine réunion d’informations présentant le dispositif et les différentes manières d’y participer se déroulera le mercredi 6 octobre 2021 de 18h30 à 20h au Centre Social CCO Velten, 16 rue Bernard du Bois (1er arrondissement).

Pour en savoir plus, nous vous proposons de télécharger la plaquette du projet (cliquez ici).

Mais pourquoi existons-nous ?

Chaque personne arrivant mineure et sans responsables légaux en France a droit à une protection de la part de l’État, qui délègue cette compétence aux conseils départementaux. Nous œuvrons ainsi au respect de la convention des droits de l’enfant ratifiée en 1989 à l’ONU par la France, qui est un principe fondateur d’UNICEF.

Depuis 2015, de nombreux mineurs d’origine subsaharienne (et bien souvent francophones) sont arrivés en France, notamment par la voie très dangereuse de la Libye. De part sa proximité avec la frontière italienne, Marseille voit arriver ainsi de nombreux mineurs de façon constante depuis plusieurs années. D’après la loi, ils ont droit à une mise à l’abri immédiate par les conseils départementaux.

A Marseille néanmoins, et malgré de multiples rappels à la loi, les délais d’attente avant une place en hôtel peuvent varier de plusieurs semaines à plusieurs mois. Ces adolescents se retrouvent donc malgré leurs droits en errance dans les rues marseillaises. Par ailleurs, une fois en hôtel, les conditions d’accompagnement éducatifs (accès à la scolarité, à un.e avocat.e, santé, loisirs…) se révèlent elles aussi insuffisantes. Face à ce drame sanitaire, notre association estime qu’il est nécessaire de faire appel à la responsabilité citoyenne dans le cadre d’un dispositif structuré et bénévole pour permettre d’offrir un accueil digne à ces mineurs isolés étrangers.

« L’aventure est dangereuse » Dessin de Madi, adolescent malien de 17 ans, parole de minot du 1/1/2020

Ainsi avec notre dispositif, nous voulons permettre à chaque jeune de pouvoir être accompagné par un-e référent-e solidaire, qui est une fonction incarnée par un bénévole. Ce dernier réalise les relais entre les hébergeant-e-s bénévoles si le jeune n’est pas encore mis à l’abri par les services sociaux et s’assure que le jeune nouvellement arrivé a accès à ses droits (école, avocat.e, santé, loisirs..). Il lui permet de faire découvrir la ville et en aucuns il ne cherchera à se mettre en porte à faux avec les éducateurs déjà présents (mais souvent en nombre trop faible);

Au-delà, le référent bénévole permet l’instauration d’un lien réhumanisant et désintéressé avec les nouveaux venus que nous percevons tout autant fragiles au regard du trajet et des conditions du départ que porteurs de grandes richesses humaines.

En Janvier 2021, le délai avant mise à l’abri dans des hôtels par les services sociaux du département des Bouches du Rhône était supérieur à deux mois. Depuis début juillet, alors que ces délais avaient rebaissé à 2 semaines, il sont repassés à plus d’un mois (nous vous laissons en trouver les raisons).

Par ailleurs, les jeunes non reconnus mineurs par le département sont la plupart du temps remis à la rue sans avoir eu le temps d’avoir vu un juge des enfants en audience (seule instance compétente pour évaluer la demande de prise en charge, les services sociaux étant à la fois juge et partie financière). Notre objectif, tout en informant bien les jeunes des risques qu’ils encourent dès que nous les rencontrons en cas de non reconnaissance de minorité, est aussi d’héberger ces jeunes les temps du recours et de leurs permettre de poursuivre leur scolarité. Nous travaillons avec de nombreuses associations et collectifs marseillais.

Vous souhaitez nous aider financièrement ?

Devenez membre de soutien de notre association ou faites directement un don (lien ici)

Vous avez la capacité d’héberger un jeune à Marseille et ses environs pour quelques jours ?

Nos bénévoles accompagneront chez vous le jeune en question et réaliseront les relais en fonction de vos disponibilités .

Si vous souhaitez recevoir nos annonces d’hébergement envoyez un sms au 0771179212 ou retrouvez celles-ci sur Facebook et Instagram.

« 2021 c’est finir » dessin de Singleton, adolescent guinéen de 15 ans et demi. parole de minot du 1/01/2021.

Découvrez également la catégorie « paroles de minots » sur ce site :

Les jeunes se présentent à vous : Des fois drôles, souvent dures car témoignant de la réalité du parcours et de l’exil, toujours singulières avec quelque chose à nous faire découvrir (chanson, documentaire,…). Plus de 200 témoignages qui ont une vocation mémorielle de l’époque que nous vivons racontée par les principaux intéressés.

Découvrez aussi les différents lieux marseillais où le chat Ramina (grobis) part s’afficher avec la rubrique « Ramina se balade ».

« Awa et Adama au jardin d’Eden » Dessin de Madi, adolescent malien de 17 ans, parole de minot du 13/11/2020

Fonctionnement associatif :

Dans un souci de transparence, vous pouvez consulter nos statuts déposés en préfecture.

Articles de Presse :

Nous vous proposons de lire cet article du 10 juin 2020 du journal Médiapart 🙂 Cliquez ici pour la version téléchargeable.

Merci pour votre lecture !

« Le Vieux Port et Notre Dame à Marseille  » Dessin de Madi, adolescent malien de 17 ans, parole de minot du 13/11/2020